Kendo Tours

En 1975, Yves Gendron crée une section de Kendo au Judo Club de Touraine (André Van Hauwe).

En 1976 : Didier Olivry est de retour du Japon où il a passé 18 mois à suivre l’enseignement de Okada Senseï, en compagnie de Bernard Durand, Pierre Delorme et Jean-Claude Tuvi (entre autres). Il revient au JCT, où il a fait du judo dans les années 57 à 63, pour monter une section kendo-ïaïdo. Le problème est qu’il n’y a aucune salle avec parquet disponible.
En 1977, il rencontre le directeur de l’Espoir Sportif du Beffroi, Lionel Tardiff, très intéressé par l’ouverture d’une section kendo-ïaïdo adultes et une section enfants (jusqu’à 15 enfants). En parallèle, une section jodo (jusqu’à 12 personnes) est créée, le tout avec le soutien de Joël Galien, le grand maître de l’aïkido du Beffroi. A cette période, après un titre de champion de France en 1977, Didier Olivry est capitaine de l’équipe de France. Au total en 1978-1979 : plus de 50 licences.

Didier Olivry kendo

Mai 1979 : Didier Olivry part en Côte d’Ivoire ; Yves Gendron reprend l’animation de la section Kendo de l’ESB et tiendra le club à bout de bras jusqu’en 1995. Cette dernière saison a vu l’effritement des effectifs puisque bien souvent, les cours se feront à 2 ou 3, voire moins ! À la fin de cette saison, Yves Gendron souhaite repasser le flambeau et le seul gradé du cours, Yves Aubriot, alors 2ème Dan se porte volontaire.

1996 : première saison avec un professeur débutant. Lorsqu’il y a 5 pratiquants dans la salle du lycée Choiseul, il y a foule ! Petit à petit, les élèves vont venir et rester. L’un d’eux, Claude Lampe, va débusquer une vraie salle pour la pratique du kendo : le sol, de béton-moquette va devenir du parquet, certes fatigué mais particulièrement agréable. Cette nouvelle salle est située à l’école Saint-Exupéry.

Kendo Tours

Au fil des ans, les effectifs vont se développer pour atteindre une quarantaine d’inscrits et une vingtaine de pratiquants réguliers (du moins en début d’année !).

Au début des années 2000, sous l’influence de Didier Olivry (rentré à Tours de 2004 à 2006), le club organise plusieurs stages avec Bernard Durand senseï (7e dan de kendo, 7e dan de batto-do, 5e dan de iaido). C’est également à Tours que se déroulent, de 2007 à 2011, les stages d’été du RAPS (Rassemblement autour de la pratique du sabre), qui associent les 4 disciplines du sabre japonais : kendo, battodo, iaïdo, ken-jutsu.

Kendo stage RAPS enseignants

Parallèlement, le club participe à toutes les activités proposées par la Commission du kendo en Région Centre Val-de-Loire. Chartres, Orléans, Blois, Orgères-en-Beauce, Poitiers, Le Poinçonnet, Bourges… Les nombreux stages sont l’occasion de bénéficier des conseils des hauts gradés venus de toute la France, voire de l’étranger (Japon, Italie…), et d’échanger avec les  camarades des différents clubs. Ainsi se nouent de solides amitiés inter-dojos, qui sont autant d’atouts pour progresser dans la pratique.

L’ESB est également de toutes les compétitions officielles (interrégions, championnats de France) et amicales (coupe Didier Fradet, organisée à Tours chaque année).

Kendo armures championnats de France 2009

Au dojo, nous sommes aujourd’hui une quarantaine de pratiquants réguliers, débutants ou anciens. Le club compte, désormais, près d’une quinzaine de gradés titulaire d’un 1er dan ou d’un grade supérieur. L’enseignement est aujourd’hui partagé entre Yves Aubriot (3e dan),  Samuel Bordeaux (3e dan), Rémi Jimenes (3e dan) et Masayoshi Ito (4e dan). Et l’histoire n’est pas près de s’arrêter…

Kendo Tours
Kendo, voie du sabre

Nota bene.

Didier Olivry, aujourd’hui renshi, 7e dan de kendo, 5e dan de iaïdo, a enseigné  à Vannes, dans le Morbihan, où il a fondé le dojo KerKatana puis a déménagé au Sénégal en 2019.

Bernard Durand,  7 ͤ dan de Kendo Kyoshi, 7 ͤ dan de Battodo Tenshinryu, 5 ͤ dan de Iaïdo, dirige la section kendo du Karaté Club de Neuilly.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Aller à la barre d’outils