Les grades au kendo (1) : les Kyu

Kendo sankyo(pour les grades à partir du 1er dan, voir la seconde partie de cet article)

Les grades Kyu, ou ceintures de couleur, permettent de qualifier le niveau d’un(e) pratiquant(e) n’ayant pas encore obtenu le premier « vrai » grade, à savoir le premier Dan.

Les Kyu vont du 6ème au 1er Kyu, soit l’équivalent de la ceinture blanche à la ceinture marron dans d’autres arts martiaux comme le judo ou le karaté. La seule différence avec le kendo étant qu’il n’y a pas de ceinture physiquement portée au kendo : la différence entre un 3ème Kyu en armure et un 7ème Dan ne se voyant…qu’à l’usage !

Voyons un peu maintenant les attendus pour obtenir ces grades kyu successifs.

6e KYU

  • Connaitre SHOMEN UCHI ou grand MEN, savoir l’exécuter avec un bon KIAI.
  • Avoir une notion de ashi-sabaki (déplacement des pieds) comprise mais pas forcément acquise.
  • les suburi de base sont connus : shomen-suburi, renzoku-shomen (men avant / arrière) et Haya suburi.
  • Connaitre les bases du reigi-saho ou étiquette du dojo : savoir se comporter dans un dojo : saluer en entrant et en sortant, où se placer dans la file des pratiquants, comment porter son shinaï et son boken, comment s’habiller etc…..

5e KYU

  • Renzoku-sayumen-suburi : coupes tempe droite / tempe gauche alternées
  • Kirikaeshi : connaître l’exercice dans le rôle Shidachi (celui qui coupe)
  • Connaitre les bases du Kihon : exercices au boken / shinaï
  • Zanshin (vigilance, pointe de l’arme vers le partenaire) à chaque exercice de Kihon
  • Connaitre les 3 premiers kata dans le rôle Shidachi

4e KYU

  • Bonne exécution de Haya-suburi
  • Kirikaeshi dans les deux rôles
  • Savoir mettre l’armure (Bogu) et connaître l’étiquette qui va avec (rei-shoho)
  • 3 premiers kata avec partenaire, dans les deux rôles

3e KYU

  • Capable de participer à Mawari Keiko ou à Enjin Keiko (combats ou exercices en cercle)
  • Avoir une bonne compréhension des techniques Suriage-waza et Hiki-waza en Keiko
  • Savoir faire NI-San-dan-waza (doubles frappes) avec Ki-ken-tai no ichi
  • 3 premiers kata avec une bonne compréhension de la notion de Maai

2e KYU

  • Uchikomi-geiko: garder un bon équilibre, se déplacer rapidement et avec un bon Kakegoe (bonne façon de crier, notamment avant la frappe) et un Kiai tout au long du déplacement après la frappe.
  • Pratiquer le shiai et en comprendre les règles de base.
  • 3 premiers kata dans les rôles Shidachi et Uchidachi avec un un bon Uchimaai (bonne distance de coupe / notion datotsu bu – datotsu bui)

1er KYU

  • Bon Kirikaeshi, fluidité du mouvement, bon Uchimaai.
  • Bonne pratique du Keiko, des Kihon avec Ki-Ken-tai no ichi et pratique d’un Zanshin marqué.
  • Compréhension et bonne utilisation de Maai.
  • Bon Reigi-saho
  • 3 premiers kata avec un bon kamae (bonne exécution des gardes Hidari/Migi jodan, Chudan et Gedan no kamae) et sans erreur.

Pour finir, l’attribution d’un grade Kyu  est faite lors d’un passage de grade organisé au niveau du club. Celui-ci a lieu généralement en fin d’année. Un jury de 4 à 5 personnes est constitué avec les gradés et les candidats doivent démontrer leur savoir-faire au travers d’exercices qui leur sont demandés. Après délibération, le jury délivre les grades obtenus en fonction de ce qu’ils ont vu pendant ce passage mais aussi de ce qu’ils connaissent des candidats et de ce qu’ils ont démontrè durant l’année.

Ce texte est la traduction et adaptation du document original « In the pursuit of Kendo » par Jeff Humm MSc 7th Dan Renshi.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu